Nouvelles

Déclaration de l’ACMG au sujet de l’étude de comparaison des prix des médicaments génériques de différents pays publiée par le CEPMB

Toronto, 29 août 2013. – Jim Keon, président de l’Association canadienne du médicament générique (ACMG) a fait aujourd’hui la déclaration suivante au sujet de l’Analyse éclair, Comparaison des prix internationaux des médicaments génériques, publiée le 28 août par le Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB).

« L’analyse éclair de comparaison des prix internationaux des médicaments génériques publiée hier par le CEPMB ne reflète pas la réalité des prix de détail ou de remboursement des médicaments génériques d’ordonnance au Canada, ni les différences entre les réglementations dans le domaine pharmaceutique et les pratiques commerciales entre les divers pays étudiés.

Les données utilisées par le CEPMB s’étendent de 2008 jusqu’au premier trimestre de 2011, ce qui exclut les importantes réductions des prix de détail ou de remboursement survenues au Canada depuis cette période. Parmi ces coupures, mentionnons les sévères réductions du mois d’avril 2013, dans l’ensemble du Canada, du prix des six médicaments génériques les plus vendus, qui forment à eux seuls 20 % du marché canadien. Le rapport du CEPMB relève aussi qu’entre 2008 et le premier trimestre 2011, les prix de nombreux génériques canadiens ont subi une chute allant jusqu’à 30 pour cent, accentuant ainsi l’écart entre les prix des génériques et des médicaments d’origine.

Réaliser une comparaison entre des éléments réellement comparables dans ce domaine est une entreprise compliquée. Comme le souligne le CEPMB, les divergences entre les réglementations, entre les pratiques commerciales et entre les politiques en matière de prix représentent une difficulté importante dans les comparaisons des prix internationaux et doivent être prises en considération lors de l’interprétation des résultats de ce rapport.

Par exemple, les études comparant les prix des médicaments génériques au Canada et ceux d’autres pays se fondent toujours uniquement sur le prix du médicament à la sortie de l’usine. Or, ce prix ne correspond pas au prix total pour le payeur dans chacun des marchés. De même, les prix canadiens utilisés dans ces études ne correspondent pas au prix net du fabricant, mais plutôt au prix de détail ou de remboursement. Or, au Canada, ce dernier prix comprend un pourcentage important accordé aux services fournis par les pharmaciens à leurs patients. Dans d’autres pays tels que les États-Unis, les détaillants achètent les produits des fabricants puis y ajoutent une marge bénéficiaire, ce qui n’est pas le cas au Canada.

Selon les prix actuels, les médicaments génériques d’ordonnance comptent pour moins de trois pour cent des coûts totaux du système de santé canadien, une somme inférieure aux frais d’administration de ce système. Sur les 565 millions d’ordonnances délivrées au Canada, plus de 65 % sont remplies avec des médicaments génériques, et pourtant ces derniers ne représentent que 24 % des 22 milliards de dollars que les Canadiens dépensent chaque année pour leurs médicaments.

Le recours aux médicaments génériques permet au système de santé canadien d’épargner près de 11 milliards de dollars chaque année. Chaque hausse de un pour cent d’utilisation des génériques entraîne une économie supplémentaire de 298 millions de dollars pour la population canadienne. Aux États-Unis, les médicaments génériques servent à remplir 84 % de toutes les ordonnances. Si le Canada avait atteint ce niveau, notre système de santé aurait économisé 6 milliards de dollars de plus en 2012.

La viabilité à long terme des régimes d’assurance-médicaments canadiens dépend fortement du recours aux médicaments génériques pour les ordonnances. Des politiques visant l’accroissement de l’utilisation des génériques au Canada sont indispensables pour assurer cette viabilité des régimes d’assurance et des services de santé généraux que les Canadiens désirent obtenir. Ces politiques doivent comprendre :

  • un régime de propriété intellectuelle juste et équitable pour toutes les parties prenantes, y compris pour les payeurs et les fabricants de médicaments génériques;
  • des mesures incitatives effectives qui amènent les fabricants de médicaments génériques à faire les investissements et à prendre les risques nécessaires pour commercialiser de nouveaux médicaments qui permettront des économies de coûts;
  • la réalisation rapide de l’examen et de l’autorisation (par Santé Canada) des nouveaux produits génériques;
  • l’inscription rapide des médicaments génériques sur les formulaires des régimes d’assurance provinciaux après l’émission de l’autorisation de Santé Canada;
  • la modification de la conception des régimes d’assurance-médicaments, publics et privés, en vue d’une maximisation du recours aux médicaments génériques;
  • l’évaluation clinique prudente et impartiale du rapport coût-efficacité des nouveaux médicaments brevetés, afin de garantir une amélioration thérapeutique pour les patients, et non pas seulement une hausse des coûts;
  • l’augmentation du recours aux médicaments génériques jusqu’aux niveaux atteints dans d’autres pays tels que les États-Unis.

L’industrie du médicament générique canadien, ainsi que ses partenaires du secteur pharmaceutique, les pharmaciens et les distributeurs pharmaceutiques, sera heureuse de poursuivre sa collaboration avec les organismes de réglementation et les payeurs – autant du secteur public que privé – en vue de maintenir la viabilité de notre industrie de même que la disponibilité à long terme de produits génériques de grande qualité, permettant des économies de coûts au Canada. »

À propos de l’Association canadienne du médicament générique L’Association canadienne du médicament générique représente l’industrie canadienne du médicament générique. Elle joue un rôle important dans la limitation des coûts du système de santé canadien. En effet, les médicaments génériques servent à remplir 62 % de toutes les prescriptions, mais comptent pour 24 % seulement des 22 milliards de dollars que les Canadiens dépensent annuellement pour leurs médicaments.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Daniel Charron
Association canadienne du médicament générique (ACMG)
Tél. : (514) 286-6061 Cellulaire : (514) 586-1233
Courriel : daniel@canadiangenerics.ca
Site Web: www.generiquescanadiens.ca