Nouvelles

ACMG – Baisse du prix des médicaments génériques annoncée par le gouvernement de l’Alberta : une mesure sans vision et malavisée

Toronto, 11 mars 2013.Jim Keon, président de l’Association canadienne du médicament générique (ACMG), a fait la déclaration suivante au sujet de l’annonce par le gouvernement albertain de nouvelles baisses du prix des médicaments génériques d’ordonnance.

« Les baisses massives et inconsidérées du prix de remboursement des médicaments génériques que le gouvernement de l’Alberta a annoncées dans son budget du 7 mars dernier sont totalement inacceptables pour les fabricants de produits génériques canadiens et compromettent l’accès des patients à des médicaments d’ordonnance de bonne qualité à prix abordable.

Ces coupures tous azimuts constituent une trahison de notre secteur et ont été annoncées sans consultation préalable, ni même un préavis, auprès des fabricants de génériques, pharmaciens ou autres intervenants dans la chaîne d’approvisionnement pharmaceutique. Le gouvernement de l’Alberta doit entamer immédiatement des discussions avec les parties intéressées, pour s’assurer que toute modification soit faite en fonction des intérêts des patients.

Ces baisses draconiennes du prix des génériques compromettent encore plus l’approvisionnement en médicaments à prix économique pour les Albertains. Notre secteur envisage d’informer Santé Canada que, du fait de ces coupures, la production de certains produits génériques ne serait plus viable.

Tout en mettant en péril l’approvisionnement actuel en médicaments, ces baisses considérables du prix des génériques auront pour effet de réduire le nombre de génériques commercialisés sur le marché canadien, entraînant la perte de millions de dollars d’économie pour le système de santé. Au bout du compte, l’Alberta et d’autres payeurs devront se rabattre sur les produits d’origine équivalents à plein prix.

De même que nos partenaires des secteurs de la pharmacie et de la distribution pharmaceutique, l’ACMG collabore avec les gouvernements des provinces et des territoires à des propositions visant à permettre au système de santé canadien de faire d’importantes économies, aujourd’hui et dans l’avenir. Le gouvernement de l’Alberta a pris notre secteur et nos partenaires totalement au dépourvu en annonçant ces coupes sombres sans consultation ni préavis, tout en participant par ailleurs à un processus pancanadien dont le but est l’accroissement de l’efficacité et des économies.

Nous exhortons le gouvernement albertain d’abandonner ces mesures malvenues et de revenir aux initiatives pluripartites qui amélioreront l’accès à des soins de santé abordables.

Plutôt que de consacrer ses efforts à des réformes permettant des économies par le biais d’une utilisation plus efficace des médicaments génériques d’ordonnance, telles que : l’augmentation du recours aux génériques à des niveaux identiques à ceux des États-Unis, l’octroi aux fabricants de génériques d’incitations à contester les brevets invalides ou non contrefaits ou l’accélération de l’inscription des nouveaux médicaments génériques sur les formulaires de régimes d’assurance publics, le gouvernement albertain a choisi une option de peu de valeur pour les patients. Mettre fin aux duplications et aux gaspillages gouvernementaux entraînerait des économies importantes sans effets négatifs sur les patients de l’Alberta.

Pour donner un seul exemple, si le gouvernement albertain avait inscrit sur son formulaire les versions génériques du médicament Crestor (réducteur de cholestérol) aussi rapidement qu’en Colombie-Britannique, les contribuables de la province auraient bénéficié d’économies de 1,5 million de dollars en 2012, uniquement grâce à ce médicament d’ordonnance.

En Alberta, en 2012, les médicaments génériques servaient à exécuter 64 % de toutes les prescriptions, tout en ne comptant que pour 30 % des dépenses en médicaments d’ordonnance. Les médicaments génériques d’ordonnance représentent moins de trois pour cent des dépenses du système de santé canadien. Il est clair que les Albertains profitent déjà largement des avantages des produits génériques. »

À propos de l’Association canadienne du médicament générique
L’Association canadienne du médicament générique représente l’industrie canadienne du médicament générique. Elle joue un rôle important dans la limitation des coûts du système de santé canadien. En effet, les médicaments génériques servent à remplir 63 % de toutes les prescriptions, mais comptent pour 24 % seulement des 22 milliards de dollars que les Canadiens dépensent annuellement pour leurs médicaments.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Daniel Charron
Association canadienne du médicament générique (ACMG)
Tél. : (514) 286-6061 Cellulaire : (514) 586-1233
Courriel : daniel@canadiangenerics.ca
Site Web: www.generiquescanadiens.ca