Nouvelles

Déclaration de l’Association canadienne du médicament générique (ACMG) au sujet de la déclaration de la ministre Rona Ambrose portant sur les pénuries de médicaments d’ordonnance

Toronto, le 10 février 2015 – Le texte ci-après est une déclaration de Jim Keon, président de l’Association canadienne du médicament générique (ACMG), au sujet de la déclaration de la ministre fédérale de la Santé, Rona Ambrose, portant sur les pénuries de médicaments d’ordonnance au Canada.

« Les pénuries de médicaments d’ordonnance continuent malheureusement à se produire au Canada et dans d’autres pays dans le monde. L’Association canadienne du médicament générique et ses membres se préoccupent beaucoup de toute interruption dans l’approvisionnement et de ses répercussions sur les patients, les pharmaciens et les médecins. Les causes profondes des pénuries de médicaments sont complexes et dérivent à la fois de facteurs internes au pays et de facteurs mondiaux.

Les entreprises membres de l’ACMG signalent actuellement les pénuries sur le site Web drugshortages.ca et se conformeront à toute nouvelle exigence qui pourrait découler de la déclaration faite aujourd’hui par la ministre de la Santé Rona Ambrose.

Jusqu’ici, l’ACMG et ses membres ont adopté une attitude active de leadership en collaboration avec les gouvernements, les distributeurs, les pharmaciens et les médecins afin d’atténuer les impacts des pénuries de médicaments sur les patients canadiens.

Depuis 2012, l’ACMG collabore avec le secteur du médicament d’origine dans la mise au point, la création, le financement et l’alimentation du site Web sur les pénuries, drugshortages.ca.

L’ACMG participe également, avec le gouvernement et les autres parties prenantes, aux travaux du Comité directeur multilatéral sur les pénuries de médicaments (CDM). Ce comité réunit des représentants des associations de l’industrie, des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, et des associations professionnelles du secteur de la santé.

Ce comité a permis la création d’une Boîte à outils multilatérale, qui définit les rôles et les responsabilités des principaux intervenants et détermine les outils et les stratégies disponibles pour prévenir et traiter les pénuries de médicaments à des étapes particulières dans la chaîne d’approvisionnement.

L’ACMG a également participé à l’élaboration d’un Protocole de divulgation et de communication des pénuries de médicaments par les fabricants de médicaments génériques. Ce protocole vise à éviter les pénuries de médicaments dans la mesure du possible, à informer les intervenants des pénuries actuelles et à venir, et à faciliter la gestion de pénuries particulières.

Le signalement des pénuries de médicaments a pour but d’atténuer les répercussions sur les patients, les médecins, les pharmaciens et les autres intervenants dans la chaine d’approvisionnement, ce qui est très important. Ce signalement ne peut toutefois pas éviter ou résorber une pénurie, ni en corriger les causes profondes.

C’est pourquoi l’ACMG continuera à collaborer avec les autres intervenants dans la lutte contre les causes des pénuries de médicaments. Ces efforts passent par une coopération continue avec les gouvernements fédéral et provinciaux, un travail d’amélioration avec les organismes de groupement d’achats des hôpitaux, une collaboration avec Santé Canada en vue de maintenir des exigences réglementaires raisonnables et un investissement de l’ACMG dans la négociation de prix viables et d’un modèle de remboursement pour les médicaments génériques avec les gouvernements des provinces et des territoires.

Par ailleurs, l’ACMG contribue à éduquer les décideurs et autres intervenants quant aux effets que peuvent avoir des stratégies d’achat telles que les appels d’offres sur la chaîne d’approvisionnement des médicaments, en éliminant la concurrence et en rendant ainsi l’approvisionnement plus vulnérable.

Nous allons poursuivre ces efforts, mais d’autres pénuries de médicaments d’ordonnance surviendront au Canada et dans le monde jusqu’à ce qu’on en détermine les causes profondes et qu’on sache les corriger. En cas de pénurie, les patients sont invités à se tenir informés auprès de leurs médecins et de leurs pharmaciens pour déterminer la poursuite d’un traitement ou le choix d’une autre solution. Les patients doivent renouveler leurs prescriptions assez longtemps à l’avance pour donner le temps aux pharmaciens de renouveler leurs stocks. »

À propos de l’Association canadienne du médicament générique
L’Association canadienne du médicament générique représente l’industrie canadienne du médicament générique. Elle joue un rôle important dans la limitation des coûts du système de santé canadien. En effet, les médicaments génériques servent à remplir 63 % de toutes les prescriptions, mais comptent pour 24 % seulement des 22 milliards de dollars que les Canadiens dépensent annuellement pour leurs médicaments.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Daniel Charron
Association canadienne du médicament générique (ACMG)
Tél. : 514-286-6061   Cellulaire : 514-586-1233
Courriel : daniel@canadiangenerics.ca
Site Web: www.generiquescanadiens.ca