Nouvelles

M. Jeff Watson d’Apotex est désigné président de l’Association canadienne du médicament générique M. Larry MacGirr de Pharmascience est désigné vice-président

M. Larry MacGirr de Pharmascience est désigné vice-président

Toronto, le 23 mars 2015. – L’Association canadienne du médicament générique est heureuse d’annoncer la désignation de MM. Jeff Watson, président, Génériques, marchés mondiaux, chez Apotex, au poste de président du conseil d’administration et de M. Larry MacGirr, président et chef de l’exploitation chez Pharmascience, au poste de vice-président.

« C’est un privilège de servir en tant que président de l’ACMG, en particulier pendant cette période de transformation du marché des médicaments d’ordonnance au Canada », a déclaré M. Watson. « Nous faisons face à des défis importants, notamment en matière de fixation des prix et de changements règlementaires, et ce, tant au Canada que dans le reste du monde. L’avenir de la présence de notre industrie au Canada repose sur notre capacité à travailler en collaboration avec les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux alors que nous devons composer avec les changements qui se produisent en ce moment ».

M. Watson a également souligné que l’ACMG continuera de mettre l’accent sur son travail avec les provinces et territoires du Canada afin d’assurer que le cadre national de fixation des prix signé entre le Conseil de la Fédération (CDF) et l’ACMG contribue à offrir l’environnement stable et prévisible en matière de prix et de remboursement des médicaments qui est nécessaire pour que les fabricants de médicaments génériques continuent à offrir de nouveaux médicaments d’ordonnance à moindre coût sur le marché canadien.

« Le contexte de fixation des prix a considérablement changé au Canada au cours des huit dernières années. Cela a généré des centaines de millions de dollars d’économies supplémentaires pour notre système de santé », a déclaré M. Watson. « Ces changements ont, toutefois, exercé une pression considérable sur la chaîne d’approvisionnement des médicaments génériques au pays, y compris sur les pharmacies, les distributeurs et les fabricants. »

M. Watson a ajouté que des défis importants subsistent pour l’industrie dans son travail avec les organismes de règlementation fédéraux et internationaux de façon à assurer que l’évolution rapide des exigences règlementaires ne menace pas l’approvisionnement continu de médicaments génériques sur le marché canadien, ni la capacité de l’industrie à faire de la R-D ou à fabriquer ses produits au Canada.

«  La sécurité des patients est d’une importance primordiale. Nous devons travailler avec les organismes de règlementation pour nous assurer que les changements radicaux mis en œuvre au Canada et dans le monde se font d’une manière qui ne menace pas l’accessibilité des médicaments ni la sécurité des patients », a ajouté M. Watson.

M. Watson a également déclaré que l’ACMG concentrera aussi ses efforts à assurer que le Canada soit un marché viable pour la production et la vente de médicaments biosimilaires. Les médicaments biologiques, qui se classent maintenant parmi les traitements les plus vendus au Canada, peuvent être extrêmement coûteux pour les patients et pour les payeurs. Des règles claires pour l’approbation et le remboursement des produits biosimilaires sont nécessaires pour assurer la viabilité à long terme des régimes public et privés d’assurance médicaments, et pour veiller à ce que davantage de Canadiens puissent avoir accès aux traitements dont ils ont besoin.

M. Watson s’est joint à Apotex en 1993 et a occupé divers postes au sein de l’entreprise au cours des vingt dernières années. Il a été nommé président, Génériques, marchés mondiaux, plus tôt ce mois-ci.

Pour sa part, M. Larry MacGirr s’est joint à Pharmascience il y quatre ans, après avoir œuvré pendant plus de 17 ans au sein de différentes entreprises du secteur pharmaceutiques offrant des médicaments sans ordonnances ou du matériel médical, tant aux États-Unis qu’au Canada.

« La question des pénuries de médicaments demeure une priorité pour l’ACMG. Il y a de nombreux facteurs nationaux et internationaux qui ont un effet sur la disponibilité des médicaments, qu’ils soient de marque ou génériques » a déclaré M. MacGirr. « L’ACMG continuera à jouer un rôle de leadership pour encourager le dialogue entre toutes parties prenantes de façon à atténuer l’impact des pénuries sur les patients ainsi que sur les professionnels de la santé et, surtout, pour travailler à identifier, attaquer et surmonter les causes profondes des pénuries. »

Soulignons également que l’ACMG sera cette année l’hôte de la 18e édition de la rencontre annuelle de l’Association internationale du médicament générique (connue sous l’acronyme IGPA), à Toronto, du 16 au 19 septembre. L’IGPA a été fondée en 1997 et est composée de l’ACMG, de l’association européenne des médicaments génériques (EGA), de l’association des médicaments génériques des États-Unis (GPhA), de l’association jordanienne des fabricants de produits pharmaceutiques (JAPM), de l’association des médicaments génériques au Japon (JGA), de l’association nationale des fabricants de produits pharmaceutiques (Afrique du NAPM-Sud) et de l’association des médicaments génériques de Taiwan (TGPA).

À propos de l’Association canadienne du médicament générique
L’Association canadienne du médicament générique représente l’industrie canadienne du médicament générique. Elle joue un rôle important dans la limitation des coûts du système de santé canadien. En effet, les médicaments génériques servent à remplir 67 % de toutes les prescriptions, mais comptent pour 23 % seulement des 23 milliards de dollars que les Canadiens dépensent annuellement pour leurs médicaments.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Daniel Charron
Association canadienne du médicament générique (ACMG)
Tél. : (514) 286-6061   Cellulaire : (514) 586-1233
Courriel : daniel@canadiangenerics.ca
Site Web: www.generiquescanadiens.ca