Pérennité du réseau de la santé

+1 % = grandes économies

La pérennité de notre réseau de santé ainsi que des régimes d’assurance-médicaments privés dépend dans une large mesure du recours aux médicaments génériques d’ordonnance.

L’an dernier, les gouvernements, les employeurs et les patients ont épargné près de 15 milliards de dollars grâce aux médicaments génériques. Ces derniers ont servi à exécuter 68,6 % de toutes les prescriptions, mais ont compté pour seulement 22 % des 24,8 milliards dépensés par les Canadiens en médicaments d’ordonnance.

Source : IMS Brogran

Économies pour chaque point d’augmentation de l’utilisation des médicaments génériques

Province Économies secteur privé Économies secteur public Économies totales
Colombie-Britannique 23 800 000 $ 14 000 000 $ 37 800 000 $
Alberta 20 400 000 $ 17 600 000 $ 38 000 000 $
Saskatchewan 5 500 000 $ 5 500 000 $ 11 000 000 $
Manitoba 7 000 000 $ 5 900 000 $ 12 900 000 $
Ontario 99 600 000 $ 73 600 000 $ 173 200 000 $
Quebec 72 200 000 $ 61 000 000 $ 133 200 000 $
Nouveau-Brunswick 6 700 000 $ 3 300 000 $ 10 000 000 $
Nouvelle-Écosse 7 400 000 $ 4 000 000 $ 11 400 000 $
Î.-P.-É. 700 000 $ 400 000 $ 1 100 000 $
Terre-Neuve 3 700 000 $ 2 100 000 $ 5 800 000 $
Canada 246 800 000 $ 187 300 000 $ 434 100 000 $
Source : Calculs de l’ACMG basés sur les données d’IMS Brogan et de l’ICIS relativement aux parts de marché privées et publiques

 

Chaque point de pourcentage de plus dans l’utilisation de médicaments génériques aurait permis aux Canadiens d’économiser 434 millions de dollars supplémentaires l’an dernier. Aux États-Unis, les médicaments génériques ont servi à remplir 88,7 % de toutes les ordonnances. Si ce niveau avait été atteint au Canada en 2015, cela aurait représenté une économie supplémentaire de 8,7 milliards de dollars.