L’ACMG se réjouit de l’Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM) révisé

Toronto, le 10 décembre 2019 – La déclaration suivante a été faite par Jim Keon, président de l’Association canadienne du médicament générique (ACMG), au sujet de la signature aujourd’hui d’un accord révisé entre le Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM) :

« Plus tôt aujourd’hui, l’administration Trump et les Démocrates de la Chambre des représentants ont annoncé qu’ils avaient conclu un accord sur l’ACEUM qui inclut plusieurs améliorations quant aux aspects de l’accord portant sur la propriété intellectuelle pharmaceutique.

L’ACMG s’attend à ce que ces améliorations soient incluses dans la version révisée de l’ACEUM signée aujourd’hui par le Canada, les États-Unis et le Mexique. De telles améliorations représenteraient une victoire importante pour le système de santé canadien et l’accès des patients à des médicaments d’ordonnance abordables au Canada et partout en Amérique du Nord.

Le directeur parlementaire du budget du Canada a estimé que les concessions faites par le Canada dans l’ACEUM signé en 2018 auraient coûté aux Canadiens jusqu’à 169 millions de dollars de plus par année en médicaments d’ordonnance dès la première année après l’entrée en vigueur de l’accord. L’ACMG s’attend à ce que les changements éliminent cet impact potentiel.

La suppression de l’exigence de 10 ans d’exclusivité commerciale pour les médicaments biologiques, qui aurait pu retarder l’introduction future de nouveaux médicaments biologiques biosimilaires au Canada, est d’une importance particulière pour les patients, les régimes publics d’assurance médicaments et les employeurs canadiens qui offrent à leurs employés des régimes d’assurance médicaments.

Les concessions de l’ACEUM en 2018 auraient également pu retarder l’introduction future de nouveaux médicaments biologiques biosimilaires au Canada. Les médicaments biologiques représentent plus de 30 % du coût des médicaments d’ordonnance au Canada, mais ils servent à remplir moins de 2 % de toutes les ordonnances canadiennes. Les biosimilaires sont une solution importante à ce problème de coûts. Ils sont approuvés par Santé Canada et fournissent des traitements sûrs, efficaces et équivalents sur le plan thérapeutique à leurs médicaments biologiques de référence.

Les industries des médicaments génériques et biosimilaires appuient le commerce et l’élimination des obstacles commerciaux. Les négociations devront désormais prioriser les mesures qui visent à donner aux patients un accès à des médicaments abordables et à favoriser un environnement concurrentiel pour les industries des médicaments génériques et biosimilaires.

L’ACMG entreprendra un examen minutieux de l’ACEUM révisé pour s’assurer que les changements anticipés sont pleinement reflétés dans le texte final. »

 

À propos de l’Association canadienne du médicament générique

L’Association canadienne du médicament générique (ACMG) représente l’industrie canadienne du médicament générique. L’industrie joue un rôle important dans le contrôle des coûts des soins de santé au Canada. Les médicaments génériques sont utilisés pour remplir près de 73 % de toutes les ordonnances, mais comptent pour moins de 20 % des 30 milliards de dollars que les Canadiens dépensent annuellement en médicaments d’ordonnance.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Jeff Connell,
Vice-président, Affaires corporatives
Association canadienne du médicament générique (ACMG)

Tel : (416) 223-2333
Cell : (647) 274-3379

Courriel : jeff@canadiangenerics.ca
Site Internet : www.canadiangenerics.ca