Nouveau rapport : Les prix des médicaments génériques canadiens sont inférieurs à la moyenne internationale

CEPMB : Les prix canadiens connaissent la baisse la plus importante parmi les pays de l’OCDE

Toronto, 29 mai 2019 – De nouvelles données publiées aujourd’hui par le Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB) du gouvernement fédéral indiquent qu’en 2018, les prix canadiens des médicaments génériques sur ordonnance ont baissé de cinq pour cent par rapport aux prix moyens dans les pays de comparaison.

Les données du CEPMB montrent également que, depuis 2007, le prix moyen des médicaments génériques sur ordonnance au Canada a baissé de près de 60 %, tandis que les prix de certains génériques les plus vendus ont baissé de 80% en moyenne. Alors que les prix des médicaments génériques ont connu une baisse sur les marchés internationaux, le Canada a enregistré la baisse la plus importante parmi tous les pays de l’OCDE.

« Les médicaments génériques offrent une valeur et des économies considérables pour les Canadiens, en grande partie grâce au travail que nous avons accompli avec l’Alliance pancanadienne pharmaceutique (APP) », a souligné Jim Keon, président de l’Association canadienne du médicament générique (ACMG). « Maintenant que les payeurs canadiens ont profité de la baisse considérable des prix des médicaments génériques sur ordonnance au Canada, il reste encore beaucoup de travail à faire pour accroître l’accès à ces produits ainsi que leur utilisation ».

On estime que pour chaque augmentation de 1 % d’utilisation de médicaments génériques, les Canadiens économisent 586 millions de dollars supplémentaires. Aux États-Unis, par exemple, les génériques sont utilisés pour remplir 90 % des ordonnances. Si l’utilisation de médicaments génériques au Canada était équivalente à celle des États-Unis, les Canadiens auraient économisé 11 milliards de dollars supplémentaires en 2018.

« C’est un gaspillage de fonds publics destinés aux soins de santé lorsque les payeurs continuent de payer pour des médicaments de marque lorsque des équivalents génériques sont disponibles, offrant des économies pouvant atteindre 90% », a mentionné M. Keon. « Comme le démontrent clairement les données d’aujourd’hui du CEPMB, le secteur des produits pharmaceutiques génériques canadien a fait plus que sa part de sacrifices afin de rendre les médicaments d’ordonnance plus abordables au Canada. Les règles applicables aux régimes canadiens d’assurance médicaments doivent être modifiées afin de garantir que les équivalents génériques soient offerts et remboursés dès qu’ils sont disponibles ».

Santé Canada doit également apporter des changements pour faire en sorte que les médicaments génériques d’ordonnance disponibles dans d’autres pays le soient également pour les Canadiens. De plus, le nouveau Commissaire de la concurrence du Canada a récemment désigné le secteur pharmaceutique comme secteur prioritaire en raison de préoccupations liées aux tactiques des compagnies de médicaments de marque qui retardent et entravent l’accès des Canadiens aux médicaments génériques et biosimilaires.

À propos de l’Association canadienne du médicament générique (ACMG)

L’Association canadienne du médicament générique représente l’industrie canadienne du médicament générique, qui joue un rôle important dans la limitation des coûts du système de santé au Canada. Les médicaments génériques servent à remplir 73 % de toutes les prescriptions, mais ils comptent pour seulement 20 % des quelque 29 milliards de dollars que les Canadiens dépensent annuellement pour leurs médicaments d’ordonnance. Pour plus d’information, visitez generiquescanadiens.ca.

Source : Association canadienne du médicament générique (ACMG)

www.generiquescanadiens.ca
514-286-6061
acmg-quebec@generiquescanadiens.ca