Nouvelles

Nouveau sondage : Les Canadiens fortement en accord avec le fait que l’accès aux médicaments génériques abordables est la plus importante priorité dans le cadre de l’ALENA 2.0

Pour diffusion immédiate

Nouveau sondage : Les Canadiens fortement en accord avec le fait que l’accès aux médicaments génériques abordables est la plus importante priorité dans le cadre de l’ALENA 2.0

Toronto, le 24 septembre 2018 – Un nouveau sondage confirme que les Canadiens ne veulent pas que leur accès aux médicaments génériques ou biosimilaires soit diminué dans le cadre d’un nouvel accord de l’ALENA.

Plusieurs propositions qui sont sur la table lors de ces négociations nécessiteraient des changements aux lois canadiennes et retarderaient l’arrivée sur le marché de médicaments génériques ou biosimilaires. Ces propositions incluent des périodes de protection des données plus longues pour des médicaments biologiques plus dispendieux. Si le Canada les adoptait, chaque Canadien subirait les contrecoups des milliards de dollars en frais additionnels en raison d’un accès limité à des médicaments génériques ou biosimilaires.

Le sondage révèle que selon les Canadiens, l’accès à des médicaments d’ordonnance plus abordable est beaucoup plus important que tout autre secteur de négociations qui a jusqu’ici été évoqué dans les médias – incluant la gestion de l’offre dans le secteur agricole, les enjeux de l’automobile, les exemptions relatives aux industries culturelles et le mécanisme de résolution des conflits entre États et investisseurs.

Les Canadiens estiment que l’ALENA 2.0 devrait augmenter l’accès aux médicaments génériques et biosimilaires. Les Canadiens croient que l’accès à des médicaments d’ordonnance abordables est l’enjeu le plus important de l’ALENA 2.0, et quatre sur cinq considèrent important que la révision de l’entente ne devrait pas limiter l’accès des Canadiens à des versions plus abordables de médicaments biologiques dispendieux. Quatre Canadiens sur cinq affirment également qu’il est important que l’ALENA 2.0 ne fasse pas obstacle à la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments.

Deux Canadiens sur trois disent qu’il est très important que l’ALENA 2.0 n’augmente pas les coûts des médicaments d’ordonnance, retarde l’accès à des médicaments abordables ou limite les options de couverture de médicaments d’ordonnance.

Plus de 80 % des Canadiens disent qu’il est important que l’ALENA 2.0 considère l’accès des Canadiens à des médicaments d’ordonnance abordables au premier rang par rapport aux profits générés par des compagnies de médicaments de marque basées aux États-Unis.

« Ce sondage confirme que les Canadiens n’appuient aucune concession dans le cadre d’un nouvel ALENA qui retarderait leur accès à des médicaments génériques ou biosimilaires plus abordables », a déclaré Jim Keon, président de l’Association canadienne du médicament générique. « L’ACMG exhorte le gouvernement du Canada à ne pas céder sur la question de l’accès aux médicaments génériques et biosimilaires dans un nouvel ALENA. »

« Toute concession en ce sens serait préjudiciable pour les Canadiens, préjudiciable pour notre industrie et offrirait un immense cadeau à l’industrie pharmaceutique des médicaments de marque – une industrie qui jouit déjà de prix parmi les plus élevés du monde pour leurs produits et de certaines des lois les plus favorables en matière de propriété intellectuelle, tout en ne faisant virtuellement aucun investissement au Canada. »

À propos du sondage
Le sondage a été mené par Morning Consult pour l’Association canadienne du médicament générique du 14 au 16 septembre auprès de 2 203 adultes. Les entrevues ont été menées en ligne et les données ont été pondérées sur la base de l’âge, l’ethnicité, le genre, l’éducation et la région. Les résultats de l’ensemble du sondage ont une marge d’erreur de plus ou moins deux points de pourcentage.

À propos de l’Association canadienne du médicament générique (ACMG)
L’Association canadienne du médicament générique représente l’industrie canadienne du médicament générique, qui joue un rôle important dans la limitation des coûts du système de santé canadien. Les médicaments génériques servent à remplir plus de 71 % de toutes les prescriptions, mais ils comptent pour moins de 21 % des quelque 28 milliards de dollars que les Canadiens dépensent annuellement pour leurs médicaments d’ordonnance. Pour plus d’information, visitez generiquescanadiens.ca.
— 30 —

Source : Association canadienne du médicament générique (ACMG) — www.generiquescanadiens.ca
Information : 514-286-6061