Skip to content

Notre impact

Tendances en matière de prix des médicaments et pérennité des régimes d'assurance médicaments

Le développement et l’utilisation croissante de nouveaux médicaments coûteux ont eu un impact important sur les régimes d’avantages sociaux et continueront d’exercer des pressions sur la viabilité des régimes d’assurance médicaments offerts par les employeurs. Selon le rapport annuel 2019 du CEPMB, en 2009, un seul des médicaments brevetés les plus vendus au Canada avait un coût supérieur à 1 000 $ par année pour un traitement.  Dix ans plus tard, en 2019, sept des médicaments brevetés les plus vendus avaient un coût de traitement annuel supérieur à 10 000 $ par an.

Source : Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés, Rapport annuel 2019

Où trouver les économies nécessaires pour compenser ces nouveaux coûts ?

La solution pour réaliser des économies

Actuellement, les médicaments génériques les plus couramment prescrits sont disponibles avec une réduction de 90 % sur le prix des versions de marque. En 2021, le prix moyen d’un médicament d’origine a atteint 121,20 $, tandis que le prix moyen d’un médicament générique a été de 20,29 $ seulement.

Aux États-Unis, plus de 90 % de toutes les ordonnances sont remplies avec des médicaments génériques. Au Canada, seulement 67,1 % de toutes les ordonnances couvertes par les régimes d’assurance médicaments du secteur privé sont remplies avec des médicaments génériques.

Si les preneurs d’assurances privées comblaient l’écart et augmentaient leur recours aux génériques d’à peine 5 %, les économies cumulées pourraient atteindre 2 milliards de dollars par an.

Source : Selon une recherche menée par l’ACMG auprès des membres du FORUM ANGUS REID. 2020

Lorsque 80 % des Canadiens partagent cet avis, on peut affirmer que l’augmentation de l’utilisation des médicaments génériques est la bonne solution.